Le plateau des Glières - Adimad Mraf

Aller au contenu

Le plateau des Glières

Informations > Communiqués de presse
MESSAGE MRAF-ADIMAD
 
IN MEMORIAM 24 JANVIER 1960.
 
GAULLISME ET PROVOCATION SANGLANTE.




 

 

 
On oublie trop souvent que la semaine des barricades d’ALGER, eut pour origine la fusillade du plateau des Glières. Dès son arrivée au pouvoir De gaulle Charles, qui veut mettre en œuvre sa politique d’abandon, n’a qu’un objectif : briser l’union du peuple et de l’armée qui a permis le miracle du 13 mai 1958. Il ordonne aux militaires de quitter les Comités de Salut public, il met fin au pouvoir civil du général Salan et fait muter en métropole les officiers patriotes. Pour aboutir à une rupture totale entre l’armée et les français d’Algérie, il faut faire couler le sang. Les gaullistes organisent une véritable machination autour de l’affaire Massu. Le rappel de ce général déclenche un appel à la grève générale et une manifestation de protestation. Un traquenard est préparé. Le plan prévoit un affrontement sanglant entre les patriotes et les forces de l’ordre composées de gendarmes et soutenues par deux régiments de parachutistes (1er REP, 1er RCP). Les parachutistes renâclent et laissent les gendarmes en première ligne. Ceux–ci, pris pour cibles par des tireurs, ripostent sur les manifestants. Bilan :  
 
14 gendarmes tués et 123 blessés, chez patriotes, 6 morts et 24 blessés.
 
Les provocateurs criminels ne furent jamais arrêtés… NI OUBLI, NI PARDON !       
Retourner au contenu